À propos

De la Rééducation Pédiatrique

Comme les adultes, les nouveaux-nés, nourrissons, ou enfants, peuvent, à un moment de leur vie, nécessiter une prise en charge kinésithérapique indispensable pour grandir et évoluer de façon optimale. Néanmoins

un enfant n’est pas un adulte en miniature, et

il est donc important d’avoir une bonne connaissance du développement du tout petit pour répondre à ses besoins spécifiques

Certains enfants, rencontrent des troubles du développement moteur et présentent une motricité inadaptée, désorganisée ou inefficace : pour ces enfants la rééducation motrice est importante afin de les aider dans l’éveil de leur motricité et conditionner leur futur développement moteur. 

 

Pour d’autres, c’est une prise en charge au niveau respiratoire qui peut être nécessaire notamment lors d’infection respiratoire

 

La rééducation motrice pédiatrique

En quoi cela consiste ? 

La kinésithérapie pour un bébé exige une analyse précise de sa motricité, et de ses compétences. Parfois, certains bébés peuvent rencontrer des difficultés

transitoires et ont besoin d’être guidés dans les différentes étapes de leur

évolution motrice (coucher sur le ventre, retournement, 4 pattes...).

Il faut garder en tête que chacune des étapes est importante afin

de permettre à la suivante de se mettre en place, mais également que

chaque enfant est différent : il est primordial de respecter son rythme.

 

La kinésithérapeute vous donnera des conseils de prévention et

de repositionnement, et réalisera des traitements variés : étirements,

manœuvres de détente, jeux permettant la stimulation du développement

moteur.

Pour qui ?

  • Les bébés à risque (prématuré, jumeaux, trouble détecté en anténatal,

  • naissance difficile...)

  • Les nourrissons rencontrant une difficulté transitoire dans leur développement       moteur (avec ou sans pathologie associée)

  • Les nourrissons présentant un problème de tonus postural (hypotonique, hypertonique)

  • Les troubles orthopédiques (dysplasie de hanche...)

DA134FD3-7D02-48B9-B94B-E471FC55FF49_edi
Bébé avec Jouet en bois
Bébé mignon rampant
Bébé avec des jouets

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour quoi ?

  • Torticolis et "têtes plates"

  • Décalage dans les acquisitions motrices

  • Paralysie cérébrale 

  • Orthopédie et traumatologie de l'enfant

  • ...

 

Quand ?

 

Le plus tôt possible, n’attendez pas ! Plus la prise en charge est précoce plus nous pouvons être efficaces. 

 

Il faut bien être conscient, qu’une asymétrie de la tête par exemple (telle qu’une plagiocéphalie) peut influencer considérablement le futur développement moteur du nourrisson (asymétrie motrice, trouble des apprentissages…).

Il est donc indispensable d’instaurer un suivi en kinésithérapie chez ces tout petits, même si d’autres soins ont déjà débuté (ostéopathie, chiropractie...).

La prise en charge peut commencer dès la naissance chez les bébés à risque (prématurité, gémellité, pathologie connue). Pour les autres, dès que des difficultés se présentent dans le développement de l'enfant (

torticolis, tête plate, asymétrie de posture, difficulté d'acquisition motrice...). Si vous constatez quelque chose d’anormal chez votre bébé, n’hésitez pas à consulter votre médecin ou votre pédiatre, qui jugera s’il est nécessaire de débuter une prise en charge de kinésithérapie.

Comment se déroule une séance ?

Après la rencontre avec les parents et l’observation de l'enfant et de ses compétences,

il sera proposé des manoeuvres de détente et de relâchement, puis des exercices

simples adaptés à ses besoins et ses progrès. 

Le kinésithérapeute va venir stimuler, et guider le bébé dans les différentes étapes

de son développement (retournements dos/ventre, déplacement à quatre

pattes ou en ramper asymétrique...) par des guidages manuels, auditifs, visuels

à l’aide de jouets variés.

Les séances sont ludiques car l’enfant doit vivre la rééducation avec le

kinésithérapeute comme un jeu pour s’épanouir ; le but premier est qu’il

appréhende et découvre sa motricité avec plaisir.

Il est primordial que les parents soient investis dans le

traitement : c’est la clé de la réussite, et c’est pourquoi on

vous enseignera des jeux à partager au quotidien avec votre

bébé pour majorer ses progrès.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

*les dessins sont extraits du livre « De la Naissance aux premiers pas » de Michèle Forestier

 

La rééducation respiratoire pédiatrique

En quoi cela consiste ? 

 

Ces dernières années les techniques ont bien évoluées et ne sont plus traumatisantes comme cela

pouvait être le cas. Actuellement, elles sont nettement plus douces et

prennent en considération le bien être du bébé.

 

Ces techniques améliorent l’état général de l’enfant, lui permettent de

mieux dormir, mieux manger, mieux respirer et d’éviter les pneumopathies…

 

Les séances permettent également d’insister sur l’éducation des parents

aux bons gestes, que ce soit à propos du lavage du nez ou de la prise

de médicaments par inhalation.

 

Les séances permettent également d’avoir un suivi et de re-orienter les patients vers le médecin, voire les urgences pédiatriques en cas de persistance ou d’aggravation des symptômes.

Pour qui / pour quoi ?

Les pathologies respiratoires de l’enfant sont fréquentes et multiples :

  • Bronchiolite

  • Asthme

  • Allergie respiratoire

  • ...

Déroulement d'une séance

Depuis quelques années nous utilisons des techniques de désencombrement

bronchique plus douces et adaptées à la tolérance du bébé. 

 

La séance débute par quelques questions posées aux parents pour nous

informer sur l’état général de l’enfant. 

Nous poursuivons par une observation et une auscultation qui débouchera si nécessaire sur une séance de drainage bronchique pouvant être couplée à une désobstruction rhino-pharyngée (mouchage). 

Si nécessaire, les séances seront quotidiennes le temps nécessaire à l’amélioration des symptômes. 

 

Tout comme pour la kinésithérapie motrice, la présence des parents est primordiale lors de la séance pour apaiser l’enfant et repérer les gestes à réaliser également à la maison.

5D1511A2-6C39-4425-BD5F-9472DEF7BB32.jpe
Baby Stethoscope
 

Informations utiles

  • Lors d’un premier rdv, pensez à vous munir du carnet de santé de l’enfant et de tous les examens ou compte rendus pouvant être nécessaires à sa prise en charge (notamment si celle ci est pluri-disciplinaire).

  • Pour les séances de kinésithérapie respiratoire, merci de rapporter du sérum physiologique.

  • Le kinésithérapeute travaille uniquement sur prescription médicale d’un médecin/pédiatre. Si vous constatez quelque chose d’anormal chez votre bébé, n’hésitez pas le consulter afin qu’il puisse vous fournir une ordonnance s’il le juge nécessaire. 

  • Les séances sont remboursées par la sécurité sociale à 60% et les mutuelles prennent généralement en charge les 40% restants.